Installer un faux plafond : tous les essentiels à retenir


Idées pratiques / lundi, janvier 6th, 2020

L’installation d’un faux plafond vous procure des avantages bien spécifiques, que ce soit au niveau de la praticité ou de l’esthétique. Afin de profiter d’un résultat de qualité, sa pose doit garantir une isolation phonique et thermique très performante. À ce propos, il est possible d’ajouter des couches d’isolants à l’intérieur du faux plafond afin d’optimiser l’efficacité thermique. Aussi, cet élément vous permet de bien aménager votre intérieur en y dissimulant tous les chemins de câbles. Par ailleurs, il constitue un excellent support pour installer un système d’éclairage moderne comme les LED.

Un faux plafond pour une touche décorative tendance

Votre projet d’installation de faux plafond vous procure le privilège de profiter de plusieurs avantages. Sur le plan esthétique, par exemple, ce matériel est idéal pour camoufler en toute facilité une surface détériorée. Certains professionnels l’utilisent également pour abaisser un plafond trop élevé ou bien pour créer un espace adéquat avec la superficie d’une pièce.

Un faux plafond peut, en effet, constituer un élément décoratif hors pair. Et pour cause, les matériaux disponibles pour son installation peuvent vous fournir une décoration intérieure bien stylée. Pour faire simple, un faux plafond vous procure une excellente alternative pour embellir votre intérieur sans avoir dépensé vos économies.

Les différents systèmes de faux plafond à installer chez soi

D’une manière générale, il existe sur le marché deux systèmes de faux plafonds. Tout d’abord, il peut être tendu grâce à l’utilisation d’une bâche ou d’une toile en matière plastique connue sous le nom de vélum. Cette technique est une sorte de voile tendue entre les murs. Son installation nécessite beaucoup de vigilance d’où l’importance de faire appel à des professionnels sur https://www.renoview.be. Cette méthode est souvent pratiquée par les habitations à l’architecture moderne.

Ensuite, il y a le modèle suspendu. Il s’agit d’un système pratiqué depuis quelques années qui sert à fixer une structure métallique légère au plafond. Cette dernière est formée de suspentes ainsi que de rails baptisés fourrures. Ce type d’installation contribue ainsi à la création d’un espace vide appelé « plénum ». Il est à noter qu’il existe plusieurs types de matériaux pour concevoir un faux plafond. Les plus connus d’entre eux sont les lames de bois ou de PVC. Elles sont faciles à installer et leurs prix sont pratiquement accessibles, tout comme les lambris.

L’intérêt de bien préparer la pose d’un faux plafond

Afin de garantir l’obtention d’un résultat impeccable et pour travailler rapidement, il vaut mieux bien préparer le travail de pose. Premièrement, il s’avère essentiel de prendre les mesures du plafond qui fera l’objet de l’installation. Pour cela, vous devez dessiner un plan sur papier en commençant par mesurer précisément la surface du plafond.

Ensuite, l’étape suivante consiste à reporter le tracé sur votre plan. Sur ce, vous n’avez qu’à dessiner l’emplacement adéquat pour vos suspentes. Il est à noter que leur densité au m² varie en fonction du matériau appliqué pour le faux plafond. Celui-ci doit être indiqué par le fournisseur. La prochaine étape concerne le calcul de vos besoins en cornières, rails, suspentes, et surtout, en matériaux d’habillage. Selon le type de matériau choisi, vous aurez toujours besoin de crochets ou d’éclisses. Enfin, vous pouvez dessiner la position exacte de votre faux plafond sur les murs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *